Le CLEMI

Accueil  >  Le Clemi  >  Productions médiatiques scolaires  >  Journaux et magazines scolaires et lycéens  >  Le rôle de l’adulte dans le projet de journal scolaire

Le rôle de l’adulte dans le projet de journal scolaire

Imprimer la page

Pistes et réflexions à l’attention des accompagnatrices et accompagnateurs

Tous les membres de la communauté éducative peuvent être amenés à accompagner des élèves dans la réalisation d’un journal scolaire. Plusieurs objectifs peuvent animer l’action de ces intervenants. Les attitudes décrites ci-dessous permettent de l’inscrire dans un projet plus vaste d’éducation à la citoyenneté.

 

Accompagner un projet de publication

Favoriser la liberté d’expression des élèves dans le cadre scolaire

La Convention internationale des droits de l’enfant et la  circulaire sur la liberté de publication des lycéens reconnaissent aux mineurs la liberté d’opinion et d’expression. Porter ces textes à la connaissance des élèves peut les aider à comprendre en quoi la liberté de la presse et la liberté d’expression sont des conditions de la démocratie.
L’expression des élèves dans leurs journaux ne peut se contenter de la spontanéité. Si les élèves peuvent aborder tous les sujets dans leurs journaux, c’est dans les limites fixées par le droit.
A l’enseignant de signaler et d’expliciter les notions de droit de la presse, de droit à l’image, de droit d’auteur et les règles de déontologie. Autant de saines contraintes avec lesquelles les élèves vont devoir apprendre à publier.

Éveiller la curiosité intellectuelle et encourager la créativité

Partir des centres d’intérêt des élèves, des sujets qui les préoccupent, est une bonne façon de les aider à cerner le journal qu’ils veulent faire. De quoi ont-ils envie de parler et à qui ont-ils envie de s’adresser ?
L’adulte est là pour aider à structurer le questionnement : ligne éditoriale, lectorat visé, identité graphique, rubricage, périodicité de la publication, format, pagination, financement, diffusion, etc. On définira la formule du journal en s’attachant à répondre finement à ses questions.
L’adulte amène les jeunes rédacteurs, quel que soit le sujet, à effectuer leurs propres recherches et à créer du contenu original et personnel. Produire ses propres textes, dessins, photographies, etc., contribue à l’élaboration par l’élève d’une réflexion étayée sur les médias.

Engager les élèves dans une démarche d’analyse de leurs productions

Il est préférable de publier un journal ayant fait l’objet d’un travail approfondi, même si la réalisation est modeste. L’adulte guide les élèves dans leurs recherches d’informations. Il les invite à contextualiser les contenus produits, à rechercher le mot juste, à adopter une écriture aussi précise que possible dans les différents genres journalistiques avec lesquels on les familiairisera : enquête, interview, récit, billet, etc. On fera une place à l’expression personnelle des élèves : opinions sur l’actualité -proche ou lointaine-, expression de joies, de peines, d’angoisses, de rêves.
Dans toutes les phases, notamment pendant le montage du journal, l’adulte initie les élèves à la mise en scène de l’information (hiérarchisation, valorisation, équilibre texte-image, maquettage) et attire leur attention sur l’importance de l’attractivité et de la lisibilité du résultat final.

Accorder aux élèves une autonomie progressive, en fonction de leur âge, de leur maturité, de leur expérience

Si les élèves doivent se consacrer à maîtriser les aspects rédactionnels du journal, pour que le projet reste dynamique et collectif, l’adulte doit progressivement les amener à produire le journal dans sa totalité : le mettre en forme eux-mêmes, organiser sa promotion et sa diffusion, gérer son budget. Ainsi responsabilisés, les élèves expérimenteront la presse sous ses différents aspects : rédactionnels et éthiques, mais aussi esthétiques, juridiques, économiques. Autant d’occasions d’acquérir une culture du débat, car il faut apprendre à argumenter pour exprimer un point de vue, à faire des choix collectifs, et à se positionner face aux réactions que peuvent susciter le contenu du journal.
Dans tous les cas, l’enseignant demeure un recours occasionnel ou un appui permanent pour organiser le travail en équipe, pour remotiver, le cas échéant, et un référent que l’élève peut toujours solliciter en cas de doute ou de difficulté.

Pour aller plus loin

En complément , téléchargez le document ci-dessous synthétisant une formation CLEMI, Journaux collégiens et lycéens : les enjeux d’une éducation à la citoyenneté (PDF, 1 p.) ; il établit la correspondance entre les différentes dimensions de la notion de citoyenneté et celles du journal, précisées par des exemples de pratiques.

Ressources

Cet espace propose des conseils pour aider l’enseignant -ou tout adulte encadrant un projet de journal scolaire- à en préciser les aspects éducatifs.

La rubrique "Ressources pour la classe" de ce site vous propose :

L’équipe de la Semaine de la presse met à votre disposition les documents d’accompagnement pédagogique édités chaque année pour mettre en oeuvre l’éducation aux médias pendant cette opération phare du CLEMI et bien au-delà. Vous accéderez à l’ensemble des dossiers pédagogiques les plus récents, ainsi qu’à la brochure Eduquer aux médias, ça s’apprend (également riches en pistes pédagogiques) sur notre page "Publications".

Deux ouvrages approfondissant la réflexion sur le journal scolaire pourront vous être utiles :

  • Faire son journal au lycée et au collège, par Odile Chenevez, Pascal Famery et le Clemi, Victoire éditions, nouvelle édition 2005. Un guide pratique et concret pour les jeunes qui se lancent dans l’aventure du journal.
  • Journaux scolaires et lycéens, de Jacques Gonnet.- Éd. Retz. Pour ceux qui veulent tout savoir sur l’histoire et le contenu des journaux scolaires.

[Vidéo] Des acteurs de terrain abordent la question de l’expression des élèves dans leurs journaux

Sur le site de l’Ecole supérieure de l’Education nationale (ESEN), des témoignages forts mettent en avant les potentialités pédagogiques, humaines et éducatives des projets de classes médias, de clubs presse, de  journaux d’établissement.

Ecoutez les interviews de Franck Fauquembergue, proviseur, de Jacques Arfeuillère, professeur de français, de Séverine Lenhard, professeur documentaliste, et de Jean-Baptiste Fortin, professeur de philosophie, et de bien d’autres acteurs de la presse scolaire.

Des mouvements pédagogiques à explorer

L’ICEM : Mouvement pédagogique créé en 1947 par Célestin Freinet, l’ICEM est une association qui regroupe aujourd’hui des enseignants, formateurs et éducateurs, animés par des principes pédagogiques mettant en avant la coopération, l’expression des enfants et le tâtonnement expérimental.

La FIMEM : L’association, fondée en 1957, se donne pour objectif de réunir les mouvements pédagogiques du monde entier qui reconnaissent la Charte de l’Ecole Moderne, pédagogie Freinet, et de favoriser entre ses membres la circulation de l’information, les contacts et la correspondance.

Deux articles issus de la publication de l’ICEM Le Nouvel éducateur tentent de définir les places respectives de l’adulte et de l’élève dans un projet coopératif de publication :

 

Les ressources du centre de documentation du CLEMI

La base en ligne du centre de documentation du CLEMI propose de nombreuses références d’ouvrages, d’articles, qui vous aideront à concilier la réalisation de journaux par vos élèves avec des objectifs d’éducation aux médias et d’éducation à la citoyenneté.

La salle de lecture du centre de documentation est accessible sur rendez-vous.